Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

Pression à froid

Philostrate #Rugby
    Pub-GEO-ANDRE.jpg
    U
n petit malin aurait placé une olive entre les fesses charnues et désormais exposées des rugbymen du XV de France vendredi soir, qu'il aurait obtenu sans peine plusieurs litres d'huile certifiée bio !
Tétanisés les Bleus, le trouillomètre à zéro,  tremblements d'indice 9 sur l'échelle de  la pétoche - qui comme tout le monde le sait en compte dix… Trop de pression, trop de dramatisation. À force de leur répéter qu'ils avaient le destin de la mère patrie entre leurs bonnes grosses paluches, les gaillards ont fini par le croire jusqu'à avoir les menottes aussi moites qu'une rosière au soir du bal des débutantes.

     Ah, la lettre de Guy Môquet lue dans les vestiaires avant la rencontre, la belle initiative ! Sont-ce les culottes courtes qui, par une vision pour le moins passéiste de la jeunesse, ont fait prendre à Bernard Laporte ses joueurs pour des collégiens ? Ou ce Sakozyste de terrain - Bernie a sympathisé avec Nico en jouant au foot…-, futur Secrétaire d'état au sport, s'est-il fourvoyé par excès de zèle ? La question reste ouverte mais le moindre coach de district vous le dira : lire à ses joueurs les dernières paroles d'un condamné à mort, aussi nobles soient-elles, ne semble pas le meilleur moyen de leur tremper le moral. À tel point que certains avaient déjà mouillé leur beau maillot tout neuf avant même de fouler le terrain, mais de larmes pas de sueur… Une overdose de pathos, qui a eu pour effet de faire endosser au XV deFrance face aux Pumas le rôle de Blandine plutôt que celui de lions rugissants, la crinière gonflée à l'orgueil national.

    Puisque la politique se mêle souvent de sport, rendons-lui la pareille. Cet épisode, ne poserait-il pas les limites du sarkozysme triomphant ? Le futur ex-sélectionneur du XV de France n'a fait en effet qu'appliquer à l'ovale les méthodes de management qu'impose son prochain patron, notre bondissant président, à ses ministres. Une pression de tous les instants, une incitation à montrer le plus souvent possible dans les médias que l'on "mouille le maillot". Bref, à se démener à coups de pompes au cul, quitte à se prendre parfois les pieds dans le tapis, à l'image de la pauvre Rama Yade rendant visite aux squatteurs d'Aubervilliers en instance d'expulsion. Sachant bien évidemment que l'Hermès Trismégiste de l'Élysée attend aux tournants ceux qui l'auront déçu au prochain remaniement ministériel…

    Mais une telle méthode libère t-elle réellement les énergies ? L'expérience du match d'ouverture de cette coupe du monde inclinerait plutôt à répondre par la négative. De toute façon, Bernard "Canicaf-Madrange" Laporte est sans doute plus familier de Guy Hoquet que de Guy Môquet, goût de la spéculation immobilière oblige. Bernie, un conseil tout de même avant la rencontre face à la Namibie : ne fais surtout pas lire à tes joueurs "Le Déserteur" de Boris Vian dans les vestiaires avant le match. Tu risquerais de te retrouver tout seul avec quinze maillots bleus sur les bras au moment du coup d'envoi. Avoue qu'à 75 euros pièce* ce serait ballot tout de même !

* Prix généralement constaté, pour le tarif sélectionneur comptez le double !

Maximus 14/09/2007 11:25

Ah, que la vérité est donc bonne à entendre parfois… Mais quelle tristesse quant au résultat ! Mon bon, Bernie, n'oublie jamais que la roche tarpéienne (qui n'est pas un bon "plan" immobilier) n'est jamais bien loin des lauriers du Triomphe (qui n'est pas une voiture de marque étrangère), même si dans ton cas, il était évident qu'elle devait le précéder… Ô Tempora, Ô Mores…, cher vieux Philostrate…

Titi 11/09/2007 08:27

Contre tout attente, c'était bien le match des Samoans qu'il fallait voir ce week-end. Quelle envie, quelle fougue, quelle simplicité dans le jeu mais quel plaisir ! Au fait, j'espère que l'huile d'olive produite par nos "petits" bénéficie d'une AOC...

Facebook Twitter RSS Contact