Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

Equipe de France classe 38

Philostrate #Les lectures de Philostrate

    La saison de football s'achève. Raymond Domenech a fait son p'tit numéro avec ses 30 sélectionnés à l'Euro, Gomis dans le rôle de l'invité surprise et sept couillons, qui bientôt pourront rentrer chez eux les oreilles basses. Philostrate vous invite à cette occasion à un petit retour en arrière de 70 ans.

    En mai 1938, dans une Europe qui déjà sent la poudre, la France prépare "sa" coupe du monde de football à domicile. Faute de mieux, l'ancien stade des Jeux olympiques de 1924 à Colombes s'apprête à recevoir les principales rencontres de la compétition, dont la finale. L'enceinte, comme le précise Le Miroir des Sports du mardi 31 mai 1938, a été "agrandi pour contenir 70 000 spectateurs (et) inauguré à l'occasion du match France-Angleterre (2-4)." Assistance pour cette rencontre : 50 000 personnes. Recette : 670 000 francs. Raoul Diagne (4e en partant de la droite sur cette photo), est alors le premier et seul joueur noir à porter le maillot bleu. Pour le reste, laissons Le Miroir nous faire le bilan de la saison  footballistique…

    "Les épreuves nationales du football français sont achevées. Le Havre AC est champion de France de deuxième division (NDP : déjà !) et il jouera la saison prochaine en division nationale, ainsi que Saint-Etienne, tandis que le Red Star et Valenciennes prendront leur place en deuxième division. Il n'y aura plus la saison prochaine que deux division professionnelles : 1- La division nationale qui comprendra 16 clubs avec Sochaux, champion de France 1937/1938, Marseille, Sète, Rouen, Strasbourg, Excelsior, OL, RC Roubaix, Metz, Antibes, Cannes, RC Paris, Lens (NDP : le temps passe…), Fives, Le Havre et Saint-Etienne. 2- La seconde division, qui comprendra 24 clubs (…)

    France-Angleterre a clos notre saison internationale. La coupe du monde entre en scène, si l'on peut s'exprimer ainsi. Si la Suède est exempte (NDP : de premier tour), c'est par suite du forfait de l'Autriche après l'Anschluss. (…) Les favoris de la troisième coupe du monde sont l'Italie et la Brésil. Mais ces deux nations, si elles franchissent les étapes des huitièmes et des quarts de finale, se rencontreront en demi-finale, et le vainqueur sera opposé, en finale, à un pays comme la Hongrie, l'Allemagne ou la Suisse. Que vaut un tel pronostic ? Considérez-le comme une base de discussion, sans plus."

L'Italie remporte quelques semaines plus tard sa seconde coupe du monde de football à Colombes face à la Hongrie (4-2). Bien vu, monsieur le pronostiqueur !

NDP : Note de Philostrate

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact