Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

M6 = - de QI

Philostrate #Société et médias
   
    Ah, la belle paire que voilà … Thierry et Franky sont à la barre du vaisseau M6 à l'Euro de foot et les téléspectateurs n'ont qu'une envie, se jeter à l'eau !
À ma droite Thierry Croulant, ses commentaires usés jusqu'à la corde et ses tours de bonimenteur du PAF. À ma gauche, Franck Le Beauf, précurseur du Bling-Bling, rapport au petit pois qui se balade sous son crâne lustré et à son amour immodéré pour la joncaille. Ces deux-là se sont trouvés, c'est sûr, permettant à M6 de concurrencer Einstein par une équation inédite : M6 = - de QI.

    Les commentaires de Le Beauf et Croulant ne sont pas dépaysants. On se croirait accoudé au zinc du "Bar des Amis" de Trifouillis-sur-Argence, quand l'abus de verveine de terrassier et les tournées de petit jaune délient les langues. Sauf qu'eux, immense avantage surtout quand on a des oursins plein les poches, n'ont même pas besoin de casser leurs billets pour se pochtronner. La blaireauterie à l'état brut fait partie de leur patrimoine génétique, au point de faire passer les jeunes loups en costards de contrôleurs RATP officiant sur Canal+ pour des majors de promotion de l'X.

    Leur registre favori : dégueuler sur l'arbitrage. Notez que les oiseaux noirs égarés sur les terrains de l'Euro font à peu près tout ce qui est imaginable pour se faire taper sur le bec. Buts en position de hors-jeu, pénaltys fantaisistes, on en passe et des meilleurs. Mais bon, entre champions de l'approximation, derrière un sifflet comme derrière un micro, un minimum de solidarité devrait être de mise. Thierry confond allègrement Tchèques et Polonais et s'emmêle sur les résultats des matches précédents.

    Franky s'étonne que "l'air" de l'hymne espagnol n'ait "pas de mots" (sic). Thierry vole à son secours en supposant que l'écran où défile le karaoké des hymnes nationaux a des vapeurs et confirme qu'il a vu souvent les Espagnols chanter, comme tout bon patriote qui se respecte. Sauf que l'Espagne cherche toujours des paroles pour son hymne, sujet maintes fois évoqué dans la presse ces derniers mois. Bon c'était pas dans les rubriques sports, d'accord. Faut pas trop en demander non plus, surtout sur une chaîne où, après les matches, les Roumains sont qualifiés de "voleurs de poules" par des chroniqueurs sur le retour qu'il serait difficile de soupçonner d'un quelconque détournement de matière grise. Allez patron, sers-nous un autre demi et sans faux-col, c'est M6 qui régale !
Facebook Twitter RSS Contact