Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

Rien à foot

Philostrate #Société et médias
    Pauvres lecteurs ! Non seulement Philostrate, détourné du droit chemin par ses activités alimentaires, a une fâcheuse tendance à vous délaisser, mais en plus il continue à vous infliger des phrase de plus de dix mots… Si vous êtes amateurs de sport, votre attention, en toute logique, ne devrait pas aller au-delà d'un sujet, d'un verbe et d'un complément. C'est en tout cas le postulat de base des deux quotidiens spécialisés qui, depuis le 3 novembre, chassent désormais sur les terres de L'Equipe. Credo : du court, du concis, comme sur internet et dans les gratuits. Dans ces conditions pourquoi sacrifier cinquante centimes d'euro par jour pour acheter ces nouveaux venus qui ont clairement fait du football leur fond de commerce ? La question mérite d'être posée…

    À ma gauche, le 10 Sport, édité par Michel Moulin. Mais si, Michel Moulin, rappelez-vous ! Celui qui devait remettre le Paris Saint-Germain sur les rails, éphémère capitaine du bateau parisien à la dérive en fin de saison dernière. Trois petits matches et puis s'en va, renvoyé au terminus des prétentieux le Citizen Kane des petites annonces. Il sort du milieu du foot par la porte, il rentre par la fenêtre, avec un journal qui lui ressemble. Un brin raccoleur, la tchatche d'un vendeur de bagnoles d'occase et cheap, cela va de soi. Pour le numéro 1, la Une nous offrait un montage et des détourés foutraques, comme on n'en trouve même plus en première page de L'Indépendant de Vierzon. On se dit, avec le soutien de RMC et de ses consultants de choc, ça va tout de même dépoter… À en juger par l'interview tape-à-l'œil de Zidane réalisée par Daniel Bravo, ce n'est pas gagné. Parfois, cela sert d'avoir quelques notions de journalisme, par exemple à bâtir un entretien digne de ce nom. Histoire d'avoir autre chose à présenter aux lecteurs qu'une discussion à bâtons rompus "entre potes", parlant tellement de tout et de n'importe quoi qu'il n'en sort rien. Un exploit tout de même à mettre au crédit de 10 Sport. Celui de faire parler les morts, puisque Michel Moulin en personne a cru bon écrire sous couvert d'hommage l'éditorial que Thierry Gilardi aurait paraphé s'il n'était pas parti dribbler les anges. Trop fort…

    Penchons-nous maintenant sur le cas d'Aujourd'hui Sport. Ou plutôt ne nous attardons pas dessus car il ne s'agit, somme toute, que d'une machine de guerre imaginée par Amaury Sport pour tuer dans l'œuf ce concurrent désireux de frayer dans les mêmes eaux que L'Equipe, son vaisseau amiral. Une technique que notre grand quotidien sportif national et son ancêtre, L'Auto, ont eu le temps d'éprouver au fil de leur histoire.  Le résultat est sans surprise. Un copié-collé  du projet concurrent, les pages tiercé  comprises ! Seulement, il y a dû avoir des coups de vice dans les fuites qui ont permis à Amaury de calquer son tabloïd sur celui du voisin. En page 21 de son premier numéro, Aujourd'hui Sport nous servait en effet trois pétasses dépenaillées, dans la plus "pure" tradition des torchons british, juste bons à emballer les fish & chips. S'agit-il d'une facétie de Moulin, toujours est-il  qu'il n'aura pas été le premier à s'aventurer sur cette pente savonneuse. Alors merci Aurore Amaury - c'est la taulière…-, oui vraiment merci du fond du cœur de nous offrir ce mieux disant sportif. Venant d'une femme, c'est tellement plus délicat. Quant à vous, chers lecteurs, gardez vos cinquante centimes d'euros et économisez-les pour vous acheter de temps en temps une place au stade. Au train où va l'inflation dans les tribunes, ça risque de vous prendre du temps, mais au moins ça vous aérera la tête…

Titi 07/11/2008 09:18

Les premiers chiffres de vente viennent de tomber : 150 000 ex. pour 10 Sport. Ils en attendaient 200 000 à 300 000 ex. pour le premier numéro. On est loin du compte ! Aujourd'hui Sport donneront leur résultat plus tard... c'est dire. Allez encore une dizaine de numéros et tout redeviendra normal dans le landerneau de la presse sportive (si pauvre...). Notre bon vieil Equipe reprendra ses droits.

Facebook Twitter RSS Contact