Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

Les coupes jusqu'à la lie

Philostrate #Société et médias
    Week-end d'hiver, week end de coupes ! Coupe de France de football, FA Cup… : les chaînes de télévision n'ont pas lésiné pour que l'amateur, déjà gavé par ses agapes festives, continue à prendre du gras sur son fauteuil en attendant que dehors le thermomètre remonte. Le problème, c'est qu'à vouloir mettre son grain de sel - intention louable en ces temps de chaussées gelées…- sur tous les terrains jusqu'aux plus reculés, le petit écran frise l'overdose voire le ridicule.

    Dans l'art du grotesque, France Télévision - "Plus grand terrain de sport de France" comme le claironnaient encore il n'y a pas si longtemps ses zélés laquais jusqu'en conférence de presse…- fait référence. Le groupe Canal+ ayant décidé cette saison de concentrer ses moyens sur le championnat d'Angleterre, produit d'appel s'il en est, le service public a donc acquis de "haute lutte" les droits de la Cup. Ses hommes-sandwich n'en sont pas peu fiers. Mais comme ils n'ont guère d'imagination, ils se contentent pour vendre leur soupe de copier Canal en moins bien.

    Il fallait voir dimanche sur France 4 le plateau ouvrant la retransmission du "choc" Gillingham-Aston Villa, dont vous l'avouerez il aurait été inhumain de se passer… Des écrans avec des drapeaux anglais partout, tout pareil que dans le décor du "Onze d'Europe"sur Canal. Laurent Luyat, sorti de la naphtaline pour l'occasion comme les Leglou ou Lauclère, duo chenu du Muppet Show sportif, n'en pouvait plus de joie. Pour faire bonne mesure, la chaîne se fendait même d'une pigiste à l'accent roastbeef prononcé - non, ce n'était pas Darren Tulett, sa maîtrise du transformisme a tout de même des limites ! Faut croire que la demoiselle s'y connaissait drôlement, parce qu'elle ne s'est même pas trompé de ligne en lisant ses notes pour nous dire qu'Aston Villa est une équipe de Birmingham dont le stade s'appelle Villa Park. Ouaaaahhhhhhh !

    Mais quittons les rivages d'Albion pour revenir à notre bonne vieille coupe de France. On peut comprendre, à la rigueur, que tout le réseau de France Télévision, vigoureusement épaulé pour l'occasion par Eurosport, nous fasse le coup de l'exotisme footballistique du côté de Blagnac, Montluçon - Clermont si vous préférez…- ou Alençon. L'odeur du sang, la perspective de voir la tête d'un "gros" de Ligue 1 rouler sur l'herbe rase et gelée d'un terrain incertain, est censée titiller les Saint-Just du ballon rond. Le problème, c'est que la télé a ses exigences horaires et à s'acharner à vouloir retransmettre certains matches en soirées quand il gèle à pierre fendre, on se retrouve à devoir les reporter.

    Parlez-en aux supporters et aux joueurs de Concarneau, obligés de rallier samedi soir Guingamp où les attendait Lyon, pour finalement se voir gentiment invités à retourner dans leur cher Finistère. En début d'après-midi, la partie aurait sans doute pu se jouer. Ce n'est d'ailleurs pas le seul dommage collatéral de cette frénésie de coupe télévisée. Eurosport, pour nous passer l'ébouriffant Montluçon-PSG, a ainsi relégué en fin de soirée la Tournée des Quatre Tremplins, rendez-vous annuel des amateurs de saut à ski, événement autrement de saison. Pour la première fois depuis longtemps un Français, Emmanuel Chedal, y fait même bonne figure en flirtant avec le Top 10. Mais ça, ma brave dame, c'est une autre histoire…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact