Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

Consultants de consultants

Philostrate #Société et médias
    L'un des mérites incontestables de Canal est d'avoir dépoussiéré les codes, qui jusque-là régissaient les retransmissions télévisées de manifestations sportives. Mais à force de se regarder si belle dans son miroir à 600 millions d'euros, la chaîne cryptée frise parfois le grotesque.  "Le très grand match" du dimanche soir, c'est un peu  comme  une veillée d'armes dans les couloirs du Pentagone, une sorte de Tempête du Désert qui s'abat sur l'abonné, au point parfois - mais parfois seulement…-, de lui faire regretter le bon vieux temps des matches de football télévisés deux secondes avant le coup d'envoi.

    Au cœur du "dispositif", les consultants. L'espèce prolifère tellement qu'il est à craindre qu'un jour débarquent, dans la logique d'élève appliqué bien dégagé autour des oreilles qui prévaut sur Canal, des consultants de consultants. Faut que ça brille, qu'il y ait du champion du monde au mètre carré, du palmarès à bouffer jusqu'à l'écœurement ! Dans la dernière livraison d'un grand hebdomadaire (1), une enquête rondement menée et bien renseignée,  nous éclaire  sur  ces  anciens  professionnels  du  ballon,  venus cachetonner pour ne pas s'ennuyer  dans  leur  retraite dorée.

    Il fut un temps où, une fois ses crampons remisés dans l'armoire, on ouvrait un "Café des sports" en y accrochant quelques photos de sa splendeur passée et basta ! Aujourd'hui, on a de quoi s'acheter plusieurs chaînes de restaurants, mais on préfère encore faire partager sa science sur petit écran que de tourner la page. Une histoire de passion direz-vous ? Certes. Mais quand on voit un Zizou mutique, dont un hochement de tête suffit à faire se pâmer l'assistance, on se dit que le prodige a dû sérieusement être travaillé au corps pour accepter de porter ce costume, bien lourd pour ses épaules d'introverti. On a beau aimer le ballon, c'est dur de voir un virtuose transformé en potiche, fut-elle une porcelaine chinoise de l'époque Ming…

    Canal, jamais à court d'imagination, a même inventé ces dernières années le concept de journaliste-consultant. Si vous en doutez, laissez votre téléviseur allumé après le match pour voir L'Équipe du Dimanche. Que sont-ils d'autre, en effet, ces spécialistes des championnats européens, choisis selon un casting que l'on imagine minutieux ? Il y a là l'Italienne court vêtue, qui feule plus qu'elle ne parle en jouant de ses cordes vocales passées au papier de verre. L'Anglais excentrique tendance Austin Powers, chemises délirantes et coupe de cheveux façon Amicalement vôtre. Une jolie brochette de clichtons, plutôt sympathique au demeurant, mais qui fait se demander où s'arrêtera la surenchère. Peut-être le jour où l'on demandera aux journalistes commentant le championnat de France d'enfiler leur béret et leur marcel - non pas Desailly, le petit maillot de corps sans manche…-, puis de parader avec une baguette sous le bras. Et encore, on en connaît qui ne s'arrêteraient pas à ce genre de détail…

(1) L'Express daté du 8 février 2007. Sport, les pros au micro, p76.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Titi 12/02/2007 08:54

Et, en plus, tu n'as pas parlé pognon !! J'aimerai bien connaître le montant du cachet de notre Zizou national, ça doit valoir le coup.

Facebook Twitter RSS Contact