Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Du sport ou du cochon
Le sport entre les lignes et en sépia…

"Tipi" et la mouche bleue

Philostrate #Société et médias

    Ah, la vie merveilleuse des stars riches et célèbres ! Il n'y guère plus qu'elle pour faire vendre du papier… Tenez, même le supplément hebdomadaire de notre quotidien sportif national se met au people. En Une de sa dernière livraison, gros plan sur "Tipi" et Eva, dont les ongles impeccablement manucurés sont raccords avec l'épaule musculeuse de l'icône en vogue du basket français. En page intérieure, tout, tout, tout, vous saurez tout sur l'idylle entre Tony Parker et son actrice de fiancée, héroïne de la série à succès Desperate Housewifes. Mais attention hein, c'est de l'info, pas du vulgaire people, même si vous avez droit à Madame - enfin pas encore…- sous toutes les coutures, en pom-pom girl enthousiaste devant les exploits de son bondissant promis, en studio (pas maquillée précise l'article…) devant la console où "Tipi" rappe ou avec son appareil photo incrusté de strass. La classe…

    Heureusement, comme on est dans la grande presse, le lecteur a droit à un éditorial laissant entendre que le sujet glamour du jour mis en tête de gondole n'a pour but que de mettre en garde la star la plus française du sport américain contre la pression qui la guette. Bah oui, c'est ça la différence entre le vrai journalisme et les plumitifs qui sévissent dans la presse caniveau… C'est un peu comme dans l'histoire de la mouche bleue. Attirée comme ses congénères par l'odeur d'une bouse fraîche au milieu d'un champ, le majestueux insecte au corps irisé survole l'objet de sa convoitise, mais à bonne distance tout de même de la masse des mouches noires qui déjà tourne autour. L'une d'entre elles l'interpelle : "Hé toi là-haut ! Fais pas ta bêcheuse, viens donc avec nous, on est là pour là même chose !" Réponse méprisante de l'autre : "Vous vous trompez chère amie. Je ne suis là que pour assister à votre navrant ballet, pas pour m'y mêler, Dieu m'en garde…" Moyennant quoi, la belle mouche bleue peut continuer à se délecter des nauséabondes effluves la conscience tranquille.

    Et c'est ainsi qu'un sujet que les mêmes jugeraient raccoleur dans la presse people devient un papier magazine du plus bel effet dans un hebdomadaire respectable. Notez que je n'ai rien contre Tony Parker en particulier. Très sympa, modeste et lucide avec ça… Dans une interview parue récemment dans Le Parisien à l'occasion de la sortie de son nouvel album de rap, il confiait ainsi "Je suis un vrai artiste" mais avouait tout de même dans la foulée être parti dans un "trip ghetto" un peu trop outré dans son précédent disque. C'est vrai qu'en ayant grandi entre un papa basketteur professionnel et une maman nutritionniste, "Tipi" est aussi bien placé pour parler de la zone que Britney Spears d'abstinence. Enfin, puisqu'aujourd'hui ce que l'on dit compte bien plus que ce que l'on est, faire prendre des vessies pour des lanternes fait aussi partie du show, alors pourquoi s'en priver ?
Facebook Twitter RSS Contact