Du sport ou du cochon

Du sport ou du cochon

Le sport entre les lignes et sans langue de bois

Partager

CFoot, CFini !

Philostrate — Société et médias

Footasso1914a.jpg

      Disons le tout net. Pour croire en l'avenir de CFoot, il fallait être aussi désespéré que David Astorga, condamné à perpétuité par TF1 à user la pelouse en bord de touche. Pour l'ancien homme de terrain de la Une, passé sur la chaîne de la Ligue avec micro et manteau, la remise de peine aura été de courte durée. Mais tudieu ! Suis-je donc le seul à avoir pensé que dès le départ, avec ses neuf matches de Ligue 2 pour tout viatique, la chaîne de Frédéric "Pujol" Thiriez n'allait pas s'imposer dans le PAF en se frisant les moustaches !

 

      Avec pour concurrent Canal et ses canaux, charriant la Premier League, la Liga, la Ligue 1 et la Série A avec la fureur d'un fleuve en crue, ce n'était pas gagné. Ajoutez-y TF1, France Télévisions, Eurosport ou même MCS, diffuseur exclusif des championnats dont personne d'autre ne veut - Ecosse, Portugal, Pays-Bas…-, et la coupe est déjà pleine. Mais couronnez le tout avec la montée en puissance pour les saisons à venir d'Al Jazeera Sport, déboulant en France avec la puissance de feu d'un croiseur et des flingues de concours et vous aurez vite compris pourquoi CFoot se retrouve aujourd'hui dispersée aux quatre coins de Paris façon puzzle ! Alors oui, c'est triste, car ça va mettre encore des journalistes sur le carreau. Mais j'ai tout de même du mal à pleurer sur cette chaîne croupion créée par la Ligue de football professionnelle pour se faire mousser et aller chercher les derniers radis dans les poches d'improbables abonnés.

 

     CFoot en revendiquerait d'ailleurs 300 000, des abonnés… Mouais, je demande à voir. C'est vrai qu'en additionnant les Ultras de la Vallée du Cher à Tours, les habitués du Bar des Sports à Ailly-sur-Noye, les résidents de l'accueil de jour "Les Joyeux Crampons" à Noyers-Pont-Maugis, spécialisé dans la prise en charge des vieux footeux se bavant sur le short, et autres publics captifs, avec un peu d'imagination, on y arriverait presque. Sincèrement, on les plaint ceux qui attendaient avec impatience Sedan-Angers le 16 mars ou Guingamp-Tours le 20 avril, alors que CFoot n'a plus aucune perspective au-delà de la 23e Journée de Ligue 2 le 23 février, à part celle, peut-être, de voir augmenter un peu plus ses pertes. Elles seraient évaluées autour de 15 millions d'euros pour un an d'existence. Un trou qui équivaut à un gros tiers de Pastore, pas méchant, mais tout de même…

 

      On ne peut donc que souhaiter bon courage à tous ceux qui, n'ayant pas eu d'autre choix que de s'embarquer sur cette galère, vont devoir aller vendre leurs services ailleurs. Le regard de ces journalistes à la dérive se tournera sans doute vers le yacht de luxe Al Jazeera Sport, qui avant même de cingler vers la haute mer de l'audiovisuel, suscite tous les espoirs. Charles Biétry, capitaine de cet auguste navire, devrait donc voir les CV s'accumuler sur son bureau. En tant qu'inventeur du football - ou peu s'en faut…- et fossoyeur du PSG version Canal, "Le menhir" comme on le surnomme, rompu aux succès comme aux revers de fortune, n'aura alors aucun mal, s'il le désire, à compléter son équipage.

Partager cet article

Commenter cet article

Emma 06/02/2012


C'est tout bon pour Biétry. En effet, vu le nombre de CV qu'il va sans doute recevoir, le choix va être facile et surtout bon marché. C'est bien connu, le prix se définit en
fonction de la demande et non de l'offre...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog